• Bandeau 1
  • Bandeau 2
  • Bandeau 3
Soutenir l'excellence en Alsace

affiche2012 filet

Fondation de l'Oeuvre Notre Dame

représentée par Eric FISCHER et Eric SALMON

Fondation de l'Oeuvre Notre Dame

Adresse

FONDATION DE L'ŒUVRE NOTRE DAME
3 place du Château
F-67076 STRASBOURG CEDEX
Tel. : +33 (0)3 88 43 60 36 - +33 (0)3 88 43 60 53

Prix Guy OURISSON, 2015

Biographie (cliquez pour visualiser)

L'origine du terme Fondation de l'Œuvre Notre-Dame remonte au moyen âge et traduit « Das Werk Unserer Lieben Frau ».

La Fondation a été créée au début du 13ème siècle afin d'assurer le financement et la conduite du chantier de construction de la cathédrale. Elle assure ces deux missions depuis cette époque et cela sans interruption malgré les vicissitudes de l'histoire. Elle a ainsi résisté aux grandes catastrophes naturelles, aux évènements politiques ou encore aux guerres sans être jamais remise en cause. Ses relations privilégiées avec la Ville de Strasbourg n'y sont pas étrangères. En effet, créée par le clergé, elle bascule progressivement sous le contrôle de la municipalité qui en remportant la bataille de Hausbergen, en 1262, met fin à la domination épiscopale sur la Ville et prend, deux décennies plus tard, l'entier contrôle de la Fondation. Le premier magistrat de Strasbourg sera dès lors et de plein droit l'administrateur de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame.

Depuis l'achèvement de sa flèche en 1439, et jusqu'au 19ème siècle, la cathédrale de Strasbourg sera le plus haut édifice de la chrétienté. Ce magnifique exploit contribue à la montée en puissance de la loge des tailleurs de pierre de Strasbourg qui sera consacrée, en 1459 à Ratisbonne, loge suprême du Saint Empire romain germanique. Elle préservera cette compétence jusqu'en 1727, date à laquelle elle sera supprimée par arrêté impérial. Au moment de la révolution française, ses biens lui seront confisqués et son administration confiée à la régie des domaines. Par arrêté consulaire de 1803, Napoléon restitue l'administration de la Fondation à la Ville et précise que l'intégralité des revenus de la Fondation sera affectée à l'entretien et à la restauration de la cathédrale qui, elle, reste propriété de l'Etat français.

Ce texte constitue aujourd'hui encore ses bases statutaires qui ne seront pas remises en cause au moment de l'annexion de l'Alsace à l'empire allemand entre 1871 et 1918. Ce n'est qu'en 1999, que la répartition des travaux sur la cathédrale est clarifiée dans le cadre d'une convention Etat-Fondation.

Depuis ces presque huit siècles d'existence, les artisans œuvrant au sein des ateliers transmettent de génération en génération leurs savoirs et savoir-faire, préservant ainsi leur capacité de conserver dans son aspect le plus authentique possible la cathédrale de Strasbourg.

L'apprentissage et l'accueil de compagnons constituent l'un des vecteurs de cette transmission. Reconnu pour son excellence et la qualité des interventions sur la cathédrale, l'atelier de la Fondation est composé de 23 restaurateurs (tailleurs, sculpteurs, maçons mais également menuisier, forgeron et appareilleur). Il assure une veille permanente sur l'édifice, assure les travaux allant de l'entretien courant à d'importants chantiers de restauration. Le recours aux technologies les plus modernes, telles que la CAO/DAO, la modélisation 3D, l'imagerie virtuelle ou encore les procédés d'analyse physico-chimique vient compléter et enrichir les méthodes traditionnelles.

Un fonds documentaire, richement doté de plus de 70.000 pièces accumulées au fil des siècles constitue un réel trésor. Il est composé entre autre de statues, reproduction en plâtre, photos, plaques de verres, livres, plans et dessins dont la collection de dessins d'architectes du moyen-âge, la plus importante au monde après celles de Vienne et d'Ulm. Ce fonds est avant tout un outil de travail au service des architectes et restaurateurs de la cathédrale. Il est également accessible aux historiens et scientifiques qui effectuent des recherches sur la cathédrale.

Comme au moyen-âge, le financement des travaux est assuré sur les fonds propres de la Fondation. Les revenus proviennent pour l'essentiel de l'exploitation du circuit touristique menant à la plate-forme de la cathédrale et d'un patrimoine foncier et immobilier accumulé au fil des siècles. Ce patrimoine provient de dons et legs. Il est composé de bâtiments, de terres, prés, vignes et forêts telle que celle de l'Elmersforst qui produisait déjà au moyen-âge le bois utilisé sur le chantier de la cathédrale. Dans une moindre mesure le mécénat, les dons et la vente de produits dérivés contribuent aux recettes. Ces ressources propres étant insuffisantes, la Ville de Strasbourg intervient pour équilibrer le budget au travers d'une subvention.

C'est cet ensemble d'éléments qui fait de cette institution un cas unique en France et atypique en Europe de par sa longévité.

Fond'action Alsace, association reconnue de mission d'utilité publique, a pour objet de soutenir l'excellence en Alsace.
56, boulevard d'Anvers - 67000 Strasbourg - Tél/Fax : 03 88 36 63 77 - courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.